Le traitement de la fourbure

Pouvant entrainer le décès d’un cheval atteint, la fourbure est une maladie très grave qu’il faut détecter le plus vite possible pour que des soins adéquats soient réalisés. Sans traitement efficace, les conséquences peuvent être réellement fâcheuses. Néanmoins, lorsque les premiers symptômes sont constatés, la fourbure est souvent à un stade déjà bien avancé.

A faire, en attendant le vétérinaire

Pour offrir de plus grandes chances de guérison à un cheval malade, il faut appeler rapidement un vétérinaire. En attendant son arrivée, il est important de limiter la progression de la maladie. Pour ce faire, on peut notamment soulager le ou les pied(s) atteint(s) en évitant que le cheval puisse se déplacer. On peut également augmenter le volume de la litière ou en modifier la composition en remplaçant la paille par des copeaux de bois par exemple, pour rendre le sol du box plus souple.

Litière de copaux pour chevaux Une litière de copaux peut soulager les pieds du cheval fourbu © ChevalAnnonce.com

Nettoyer, sécher et protéger les plaies

Une fois le vétérinaire sur place, un traitement va vite être mis en place. Si la fourbure découle d’une autre maladie, le vétérinaire va d’abord chercher à la traiter. Il choisira ensuite un traitement adapté afin de traiter la fourbure selon l’état du cheval et le temps écoulé depuis le déclenchement des premiers symptômes.
Le vétérinaire peut alors proposer plusieurs solutions. Il pourra prescrire la mise au repos du cheval atteint, une alimentation à base de concentrés et un accès limité aux prés, la prise d’un anti-inflammatoire non stéroïdien pour calmer les douleurs, ou encore l’administration d’un vasodilatateur, comme la cryothérapie ou un patch de nitroglycérine, afin d’améliorer la circulation sanguine et de diminuer la tension artérielle. En cas de suralimentation, le vétérinaire peut aussi conseiller l’administration d’une huile minérale par sonde naso-gastrique pour purger le tube digestif du cheval.

Dans le but de favoriser la guérison, il pourra également proposer une ferrure orthopédique avec la mise en place d’une plaque de silicone ou encore un déferrage et un parage pour relancer la vascularisation du pied atteint de fourbure.

Pose de ferrure orthopédique - Fourbure aigue

Quelques mesures préventives pour éviter les complications

Il est toutefois possible d’éviter de telles complications en prenant toutes les mesures préventives adéquates. Il est par exemple possible de contrôler l’alimentation du cheval pour limiter les risques de fourbure en évitant le surpâturage et en mettant les chevaux prédisposés au paddock au petit jour ou la nuit afin de limiter l’ingestion de trop grosses quantités de fructane.
Le vétérinaire peut également proposer un traitement préventif s’il constate la présence d’un facteur prédisposant, comme la rétention placentaire par exemple.

Tout savoir sur la fourbure du cheval