Comment prévenir la fourbure ?

Les chevaux qui ont connu la fourbure sont plus exposés à un risque de récidive aggravée. Il est donc primordial de connaître les facteurs préventifs qui permettront d'éviter au mieux les soucis.

Limiter l'obésité du cheval et du poney

C'est le premier facteur sur lequel le propriétaire de cheval pourra agir. Et c'est également le facteur de déclenchement de cas de fourbures le plus fréquent.
Si son cheval à une tendance à prendre de l'enbonpoint, il faudra réguler son apport en nourriture. Si vous ne savez pas comment lui donner la ration adéquate, n'hésitez pas à vous faire aider par un profesionnel de la nutrition équine.
Attention également aux poneys laissés au pré au printemps. Ils peuvent consommer une herbe riche sans modération, et provoquer une congestion aux niveau des pieds.

Cheval qui mange
Pour prévenir la fourbure, le premier facteur à vérifier est l'alimentation de son cheval, et sa prise d'embonpoint

Fourbure de parturition

Ce type de fourbure concerne les poulinières. Si le poulinage a posé problème, comme par exemple si le placenta n'a pas été totalement expulsé, une infection peut survenir, et provoquer l'apparition de toxines qui favoriseront l'apparition d'une fourbure. Il faut donc rester vigilent lors du poulinage, et vérifier 12h après qu'aucune infection ne se déclare.

poulinage
Lors du poulinage, retirer l'ensemble du placenta et prévenir l'apparition d'une infection pendant 12 heures ©equine-reproduction.com

L'aide de granulés pour prévenir la fourbure

Sur le marché de la nutrition équine, vous pourrez trouver des sachets de granulés susceptibles d'atténuer les risques de fourbure, voir d'atténuer le problème si il est déja déclaré.
Il s'agit en général d'éléments pauvres en sucres et en amidon, ce qui permet de baisser l'apport énergétique nutritionnel.
Sur ce post du site ChevalAnnonce, vous trouverez une discussion sur les différentes marques qui proposent ce type d'aliments.
Certains utilisent également un apport d'ortie séchée aux rations du cheval pour améliorer la circulation sanguine, et réduire par la même les risques de fourbure.

La cryothérapie

Les pieds "cryo-protégés", qui ont donc été raités à la cryothérapie, sont moins exposés aux conséquences des gènes responsables de l'apparition de certaines fourbures. Si le cheval est à risque, il peut s'agir d'une mesure de précaution intéressante parce qu'elle bloque les phénomènes inflamatoires du pied. Pour en savoir plus sur l'avancée de cette technique, vous pouvez vous référer à l'article paru sur le site des Haras Nationux.

Une bonne prévention et un diagnostic rapide

Prévenir la fourbure, surtout sur les chevaux à risque ou récidivistes est une nécessité absolue. Plus on prendra de précautions, en fonciton du cas personnel du cheval ou du poney, et plus on diminuera les soucis ultérieurs.
Il est également très important d'apprendre a détecter au plus vite une fourbure, en étudiant les symptômes de cette grave maladie. Plus elle sera détectée tôt, plus les traitements seront rapides et efficaces.

Tout savoir sur la fourbure du cheval